Prise d'otages en Algérie: La société pétrolière espagnole Cepsa évacue du personnel

Avec Reuters

— 

La compagnie pétrolière espagnole Cepsa a commencé à évacuer une partie de son personnel présent en Algérie après la prise d'otages de ressortissants étrangers sur une exploitation gazière par des militants islamistes mercredi, a déclaré ce jeudi un porte-parole de la compagnie.

>> Prise d'otages en Algérie: Suivez l'évolution de la situation en direct par ici

Le site gazier d'In Amenas est exploité par une société d'Etat algérienne Sonatrach avec les compagnies britannique BP et norvégienne Statoil.

L’Algérie, principal fournisseur de gaz de l’Espagne

Cepsa, détenue par l'International Petroleum Investment Compagny (IPIC), a indiqué que la moitié de sa production provenait d'Algérie, qui est également le principal fournisseur de gaz de l'Espagne.

La société pétrolière espagnole Repsol, dont environ 3% de la production totale vient d'Algérie, a indiqué qu'elle surveillait la situation mais n'a pour l'instant pris aucune mesure d'évacution.

Selon les analystes, le principal risque pour la compagnie espagnole, principalement implantée en Libye, est que le conflit s'étende au-delà des frontières algériennes.