Des dizaines d'étrangers pris en otage dans le Sud-Est algérien

— 

Représailles massives à la guerre au Mali. La « katiba des Moulathamine », issue d'Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), détiendrait 41 Occidentaux de neuf à dix nationalités, dont treize Norvégiens, des Français et des Américains, sur une exploitation gazière dans le sud-est de l'Algérie, selon l'agence mauritanienne Ani.

L'opération sur ce site, situé près de la localité d'In Amenas, non loin de la frontière libyenne, aurait fait trois morts mercredi, dont un Français et un Britannique. Cent cinquante employés algériens d'une filiale de la société CIS Catering sont également retenus en otage, a déclaré le PDG de la société, Régis Arnoux. Les autorités françaises n'avaient pas confirmé mercredi soir l'implication de Français dans cette action terroriste spectaculaire. Mercredi soir, après des échanges de coups de feu, les preneurs d'otages auraient repoussé une tentative d'assaut de l'armée algérienne, toujours selon l'agence Ani. ■