Londres: Le crash d'un hélicoptère fait deux morts et treize blessés

ACCIDENT L'engin a heurté une grue sur un immeuble en construction à Vauxhall, avant de s'écraser sur des voitures...

Bérénice Dubuc et Corentin Chauvel

— 

Photographie du crash d'un hélicoptère à Londres, le 16 janvier 2013.
Photographie du crash d'un hélicoptère à Londres, le 16 janvier 2013. — Quin Murray

Un hélicoptère s'est écrasé vers 8h (9h heure française) contre une grue près d'une gare ferroviaire à Londres, rapporte la BBC ce mercredi. Les autorités ont indiqué qu'il y avait deux morts et treize blessés dont un grave, selon un nouveau bilan.

«Un hélicoptère commercial est entré en collision avec une grue située en haut d'un bâtiment», a expliqué la police. Il s'est ensuite désintégré, heurtant deux voitures en retombant au sol. Les deux morts sont le pilote de l'hélicoptère, un Agusta 109, et une personne qui se trouvait à proximité de l'accident, a ajouté la police.

Six blessés emmenés à l'hôpital

Des pompiers ont secouru un homme d'une voiture en feu. Il a ensuite été transporté à l'hôpital, ainsi que cinq autres blessés, dont un avec une jambe cassée. Les sept autres ont été soignés sur place, selon le service d'ambulance londonien. Arrivés rapidement sur place, les secours ont également inspecté sans résultat la Tamise où une personne aurait été vue après l'accident. Les pompiers ont indiqué que les lieux étaient sécurisés ce mercredi midi et que l'enquête pour comprendre les raisons de l'accident avait commencé.

Au moins sept ambulances, vingt-deux camions de pompiers et de nombreuses voitures de police sont venus sur place, selon la BBC et Skynews. La BBC indique que le conducteur de la grue endommagée était en retard ce mercredi matin et a donc échappé de justesse à l'accident. 


Mauvaise visibilité

La police précise que rien n'indique qu'il s'agisse d'un acte terroriste. Le maire de Londres, Boris Johnson, s'est également refusé à toute conclusion pour le moment. Il y avait du brouillard sur Londres ce mercredi matin et la mauvaise visibilité serait en cause. Les médias britanniques s'interrogent sur la présence ou non d'un indicateur lumineux au sommet de la grue afin de prévenir les hélicoptères. L'aéroport de Londres City avait indiqué ce mercredi matin que des vols étaient retardés du fait d'une mauvaise visibilité, précise Skynews.

La police a indiqué que l'hélicoptère était parti à 7h35 (8h35 heure française) de Redhill, au sud de Londres, et que l'appareil s'est dérouté de sa destination finale, Elstree, au nord-ouest de la capitale britannique, vers l'héliport de Battersea, situé près du lieu de l'accident. D'après la police, c'est le pilote qui a demandé à se poser à Battersea en raison de la mauvaise visibilité.

Les transports suspendus

Selon des témoins cités par la chaîne de télévision Skynews, l'appareil a heurté une grue en haut d'un immeuble de construction à Vauxhall, près du pont de Battersea, avant de s'écraser au sol. L'hélicoptère s'est écrasé sur deux voitures au sol, et du carburant s'est répandu sur la chaussée, selon des témoins, provoquant un incendie.

Wandsworth Road, près de la station de métro Vauxhall, est fermée, des débris jonchant le sol. La grue située en haut d'un immeuble en construction pend, endommagée, dans le vide, mais il n'y a pas de risque imminent qu'elle s'écroule, selon les autorités. Plusieurs témoins ont indiqué qu'il y avait beaucoup de fumée sur les lieux. Les transports en commun ont été suspendus dans la zone pendant plusieurs heures. La station de métro Vauxhall a été rouverte ce mercredi midi, mais la station de bus est toujours fermée. Les habitants des immeubles environnants ont également été évacués.

Débris en flammes au sol

Sur Twitter, les internautes publient déjà photographies et témoignages de l'accident, à l'instar de Quin Murray. 

Selon ce témoin, des débris de la grue accidentée gisent sur le sol.

Un autre internaute, publie une photo de ce qui semble être les débris de l'hélicoptère en flammes sur le bord de la route.

Kate Hoey, une élue locale, a profité de cet accident pour alerter le Premier ministre, David Cameron, sur le nombre d'hélicoptères volant au-dessus du centre de Londres où il y a de plus en plus d'immeubles très élevés. Ce dernier a exprimé sa «tristesse» après avoir appris le bilan de l'accident et abondé en son sens, indiquant qu'il s'agissait d'une question à étudier. Boris Johnson a également fait part de sa peine sur Twitter.

Vous êtes sur place? Envoyez-nous vos photos et témoignages à reporter-mobile@20minutes.fr