Cachemire: L'Inde ne peut faire «comme si de rien n'était» avec le Pakistan

© 2013 AFP

— 

Le Pakistan a accusé l'Inde de "bellicisme" et fermement condamné mercredi les nouveaux tirs indiens ayant selon lui tué un autre de ses soldats dans la région disputée du Cachemire, un nouvel incident qui pèse sur le fragile processus de paix entre les deux puissances militaires nucléaires rivales.
Le Pakistan a accusé l'Inde de "bellicisme" et fermement condamné mercredi les nouveaux tirs indiens ayant selon lui tué un autre de ses soldats dans la région disputée du Cachemire, un nouvel incident qui pèse sur le fragile processus de paix entre les deux puissances militaires nucléaires rivales. — Narinder Nanu afp.com

Le Premier ministre indien Manmohan Singh a prévenu mardi que l'Inde ne pouvait faire «comme si de rien n'était» avec son voisin pakistanais après les récents accrochages meurtriers le long de leur frontière commune au Cachemire. «On ne peut faire comme si de rien n'était» avec le Pakistan, a-t-il déclaré à des journalistes en marge d'une cérémonie militaire. «Ce qui s'est passé est inacceptable», a-t-il ajouté dans une allusion à la mort de deux soldats indiens le 8 janvier, dont l'un a été décapité et dont la tête n'a pas été retrouvée.

«Les responsables de ce crime devraient être traduits en justice», a-t-il ajouté.

Ces commentaires sont intervenus au lendemain d'une rencontre dans un lieu frontalier non dévoilé entre des responsables militaires de ces deux puissances nucléaires rivales, qui se sont mutuellement accusées après les heurts de ces derniers jours.

De son côté, la ministre pakistanaise des Affaires étrangères Hina Rabbani Khar a estimé mardi soir que l'Inde était «belliciste». «C'est profondément troublant d'entendre des déclarations qui font monter les enchères» de la part de responsables politiques indiens, a-t-elle déclaré lors d'une conférence à New York. Elle a toutefois lancé un appel au dialogue.