Interventions françaises en Somalie et au Mali: Revivez la journée de samedi en direct

F.F. et E.O. avec agences

— 

Les autorités françaises et la DGSE sont toujours restées très discrètes sur cet agent, considéré comme "très solide", et sur les efforts entrepris pour tenter de le faire libérer.
Les autorités françaises et la DGSE sont toujours restées très discrètes sur cet agent, considéré comme "très solide", et sur les efforts entrepris pour tenter de le faire libérer. — afp.com

Des islamistes du groupe terroriste Shebab ont annoncé à l'AFP qu'une intervention de l'armée française pour libérer un otage avait échoué cette nuit en Somalie.

D'après des informations du Point, l'otage français Denis Allex -probablement un pseudonyme- membre de la DGSE, aurait été tué pendant l'attaque qui aurait fait plusieurs morts côté français et insurgés.

Toujours selon Shebab, il s'agirait d'une opération militaire aérienne menée dans le sud de la Somalie par des commandos français. «Les combattants moudjahidine ont défait les soi-disant commandos du gouvernement français qui ont tenté de sauver un otage, et ils (les commandos) ont laissé les corps de plusieurs des leurs sur le lieu de l'attaque», a affirmé Cheikh Mohamed Abdallah, commandant militaire de la localité de Bulomarer, où s'est produit le raid.

«Nous ne savons pas exactement ce qui s'est passé car l'attaque a eu lieu de nuit, mais ce matin nous avons vu plusieurs cadavres y compris celui d'un homme blanc. Trois civils ont également été tués dans l'échange de coups de feu», a rapporté à l'AFP un habitant de Bulomarer, Idris Youssouf. Aucune réaction n'a pu être immédiatement obtenue du côté des autorités françaises.

Des informations à prendre avec la plus grande précaution, puisqu'elles n'ont pas encore été confirmées par le ministère de la Défense.