... Et les appels au secours des victimes

— 

no credit

Outre les images des attentats, de nombreux enregistrements téléphoniques de victimes du 11 Septembre circulent sur Internet. La ville de New York a dévoilé le 16 août 2006 les appels au secours de 1613 personnes – secouristes compris - bloquées dans les tours du World Trade Center. Seules les voix des opérateurs du centre d’urgence 911 sont audibles, afin de respecter la mémoire des victimes et la souffrance des familles. Toutefois, certaines de ces conversations sont disponibles sur les sites de presse en ligne. Le New York Times diffuse ainsi quatre échanges téléphoniques, dont celui de Melissa Doi avec une opératrice des urgences. La jeune femme était coincée dans une des tours jumelles. Libération.fr donne à écouter un extrait du dialogue, traduit de l'américain. 
Le Figaro.fr, lui, s’est procuré le témoignage poignant
des derniers instants de l'une des 2600 victimes, Kevin Cosgrove, qui travaillait au 105e et dernier étage du WTC.

Ces enregistrements révèlent le manque de coordination entre les différents services de secours, qui a coûté la vie à de nombreuses personnes. Les opérateurs du 911 ont ainsi conseillé à certains de ne pas bouger alors qu’une évacuation complète des tours avait été ordonnée. Ils n’ont pas réalisé, également, qu’il restait un escalier de secours praticable dans la tour Sud, qui a pu être emprunté par dix-huit personnes tandis que des centaines d’autres attendaient les secours. Enfin, certains opérateurs ont été surpris d’apprendre que les sorties de secours étaient très difficiles d’accès dans les deux tours. 

Certaines conversations téléphoniques des victimes des avions détournés ont également été publiées sur Internet. Voici notamment le dialogue entre l'hôtesse de l'air Betty Ong et sa compagnie quelques minutes après le détournement du vol 11 d'American Airlines, le premier à se crasher dans le World Trade Center. La traduction se trouve sur le site questionscritiques.free.
Le gouvernement a également publié la transcription des conversations à l’intérieur du vol 93 qui s’est crashé en Pennsylvanie avant d’atteindre sa cible.