Hillary Clinton veut prendre «du recul»

ETATS-UNIS La secrétaire d'Etat a été hospitalisée pendant une semaine à cause d'une thrombose cérébrale...

Reuters

— 

Hillary Clinton à sa sortie de l'hôpital à New York, aux Etats-Unis, le 2 janvier 2013.
Hillary Clinton à sa sortie de l'hôpital à New York, aux Etats-Unis, le 2 janvier 2013. — REUTERS/Joshua Lott

Hillary Clinton a déclaré mercredi qu'elle prendrait un peu de recul «pendant un petit moment» à son départ du département d'Etat à la fin du mois, sans donner d'indices sur ses intentions politiques futures. Agée de 65 ans, la secrétaire d'Etat américaine a repris le travail lundi après une semaine d'hospitalisation due à une thrombose cérébrale.

Bientôt à la Maison Blanche?

S'exprimant pour la première fois devant la presse depuis qu'un virus gastrique puis une commotion cérébrale puis son caillot sanguin, l'ont maintenue à l'écart des médias pendant près d'un mois, Hillary Clinton s'est déclarée soucieuse d'assurer une transition en douceur avec son successeur désigné, le sénateur John Kerry. Elle quittera son poste après la seconde investiture de Barack Obama le 21 janvier. «Evidemment, ça a un petit goût amer», a-t-elle confié à propos de ses dernières semaines au département d'Etat, ajoutant qu'elle avait connu là «la plus extraordinaire expérience».

Interrogée si elle envisageait ensuite de prendre sa retraite, elle a répondu: «Je ne sais pas si c'est le terme que j'emploierais, mais certainement prendre du recul pendant un petit moment.» L'ancienne first lady et sénatrice avait été battue par Barack Obama aux primaires du Parti démocrate pour la présidentielle de 2008. Elle est souvent citée comme candidate possible à la Maison Blanche en 2016, même si elle-même a minimisé cette possibilité le mois dernier.