Libye: Le pays n'a toujours pas de Constitution

avec AFP

— 

Plus de deux mois après la formation d'un gouvernement en Libye, le pays est toujours sans Constitution, en l'absence de consensus sur le mode de désignation de la commission chargée de la rédiger.
Plus de deux mois après la formation d'un gouvernement en Libye, le pays est toujours sans Constitution, en l'absence de consensus sur le mode de désignation de la commission chargée de la rédiger. — Mahmud Turkia afp.com

Plus de deux mois après la formation d'un gouvernement en Libye, le pays est toujours sans Constitution, en l'absence de consensus sur le mode de désignation de la commission chargée de la rédiger. Le Congrès général national (CGN), élu en juillet, n'a pas encore réussi à décider si ses membres seront élus par le peuple ou désignés par cette assemblée, dont les députés sont divisés sur ce sujet.

Le président du CGN, Mohamed Megaryef, a donc décidé de mener une large consultation avant de trancher, mais ce nouveau délai a suscité le mécontentement d'une partie des élus. Dimanche, les députés de la principale coalition libérale ont décidé de boycotter les séances de l'Assemblée nationale pour protester contre le retard pris dans la formation de la commission constituante.

La coalition, qui réclame une commission constituante élue, dispose de 39 des 80 sièges réservés aux partis politiques au sein de l'assemblée de 200 membres. Dans un pays où l'islam conservateur est profondément enraciné, «il y a un large consensus sur le fait que la nouvelle Constitution devrait s'inspirer fortement de la charia, mais aussi sur la nécessité d'éviter l'extrémisme», selon le groupe National Democratic Institute, basé à Washington.