Chine: Nouvelle manifestation contre la censure

Reuters

— 

La police chinoise est intervenue ce mardi à Canton devant les locaux d'un hebdomadaire réformiste pour mettre fin à des échauffourées lors d'une manifestation contre la censure. Pour la deuxième journée consécutive, une foule s'est rassemblée devant le siège du journal Nanfang Zhoumo, perçu comme un îlot d'indépendance et de journalisme d'investigation dans un paysage médiatique fortement contrôlé par le Parti communiste au pouvoir en Chine.

Ces manifestants sont mobilisés depuis que des journalistes de l'hebdomadaire ont accusé la semaine dernière les services de la censure d'avoir remplacé un éditorial du Nouvel An appelant à une libéralisation politique du régime par un article célébrant les réalisations du Parti communiste (PCC). Des échauffourées ont éclaté mardi lorsqu'un petit groupe de contre-manifestants a surgi en brandissant des portraits de Mao Zedong et des pancartes qualifiant le Nanfang Zhoumo (Southern Weekly) de «traître».

«Ces gens sont des agitateurs payés par le gouvernement pour déformer la vérité avec la propagande. Nous devions réagir», a déclaré Cheng Qiubo, qui milite pour la liberté de la presse. Plusieurs dizaines de policiers ont dû intervenir mais la manifestation a été autorisée à se poursuivre.