Une dizaine de morts dans une attaque de drone au Pakistan

Reuters

— 

Une dizaine de personnes soupçonnées d'appartenir au mouvement taliban ont été tuées dimanche par des tirs de drone dans les zones tribales du nord du Pakistan, apprend-on auprès des services de renseignement, quelques jours après une frappe dans la même région. Trois sites ont été attaqués à Babar Pehari, dans le Sud-Waziristan. Entre dix et 12 personnes ont trouvé la mort. D'autres personnes se trouvaient à l'intérieur des bâtiments visés, précise-t-on, ce qui signifie que le bilan pourrait s'alourdir. Ces sites accueillaient des combattants du Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), ou Mouvement des taliban pakistanais, très lié à Al Qaïda, explique-t-on.

Le TTP a établi des sanctuaires dans les montagnes de Babar, à 140 km au nord-est de Wana, la capitale du Sud-Waziristan, ajoutent les responsables interrogés.

Mercredi, une autre attaque de drone américain avait entraîné la mort du mollah Nazir, un commandant taliban, son adjoint et huit autres personnes.

Le Mollah Nazir, partisan des attaques contre les forces américaines en Afghanistan, avait signé deux accords de paix avec l'armée pakistanaise. Dimanche, les hommes de sa tribu ont manifesté par milliers pour protester contre sa mort. Les Pakistanais sont partagés sur les attaques de drones. Certains disent qu'elles constituent une atteinte à la souveraineté du pays et soulignent les victimes civiles qu'elles entraînent. D'autres estiment qu'il s'agit du seul moyen de tuer les activistes qui terrorisent les populations locales dans les zones où l'armée pakistanaise n'ose pas se risquer.

Les attaques de drones ont beaucoup augmenté depuis la prise de fonctions du président américain Barack Obama en 2009. En 2007, il y avait eu cinq frappes de drones. En 2010, leur nombre était monté à 117, avant de revenir à 46 l'an dernier.