Chine: Deux femmes meurent de la grippe H1N1

Reuters

— 

Deux femmes chinoises sont mortes de la grippe H1N1 ces dix derniers jours à Pékin, annonce la presse chinoise, premiers décès dus à ce virus annoncés dans la capitale chinoise depuis 2010. Une femme de 65 ans souffrant d'un cancer est morte vendredi et une femme travailleur migrant de 22 ans est décédée le 27 décembre, rapporte le Quotidien de Pékin sur son site Web qui cite le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies.

Il n'y a jamais eu autant de cas de grippes répertoriés à Pékin depuis cinq ans. Dans le plus grand nombre de cas, le virus est de la souche H1N1, indique le directeur du centre, Deng Ying. L'augmentation du nombre de patients s'inscrit dans un contexte de températures très basses à Pékin et dans le reste de la Chine.

Le virus H1N1 est responsable de la pandémie de grippe A survenue en 2009, dont les premiers cas sont apparus aux Etats-Unis et au Mexique et qui a fait le tour du monde en six semaines. Selon les estimations initiales de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), cette pandémie a entraîné 18.500 décès, mais, d'après une étude être avoir été compris entre 284.500 et 579.000 personnes.