Inde: le petit ami de l'étudiante violée s'exprime pour la première fois

TEMOIGNAGE Le seul témoin du viol de l’étudiante indienne s’est exprimé pour la première fois ce vendredi....

I.R. avec AFP
— 
La jeune femme de 23 ans est morte le 29 décembre dans un hôpital de Singapour après avoir lutté treize jours pour survivre aux terribles blessures qui lui avaient été infligées.
La jeune femme de 23 ans est morte le 29 décembre dans un hôpital de Singapour après avoir lutté treize jours pour survivre aux terribles blessures qui lui avaient été infligées. — Sajjad Hussain afp.com

Le petit ami de l'étudiante violée dans un bus à New Delhi le 16 décembre, décédée samedi des suites de cette agression qui a profondément choqué le pays, a évoqué vendredi pour la première fois la sauvagerie des assaillants à l'encontre de la jeune femme, âgée de 23 ans.

«Que puis-je dire ? On ne devrait plus jamais voir la cruauté que j'ai vue. J'ai essayé de lutter contre les hommes mais après je les ai suppliés encore et encore de la laisser», a confié à l'AFP le jeune homme dans un entretien par téléphone depuis Gorakhpur, une ville située dans l'Uttar Pradesh (nord).

A la chaîne de télévision indienne Zee News, il a déclaré que «tout avait été planifié». «Excepté le conducteur, ils jouaient tous les passagers. On a même payé. Ensuite ils ont commencé à se moquer de mon amie, ça a provoqué une bagarre. J’en ai frappé trois mais les autres ont pris une barre de fer pour me frapper. Avant de m’évanouir, je les ai vus emmener mon amie.»

Les secours ont mis 45 minutes à arriver


Le jeune homme de 28 ans, ingénieur informatique raconte que personne ne s’est arrêté pour les aider après qu’ils ont été jetés du bus par les six hommes, dont le procès est en cours. « Nous sommes restés sur le bas-côté 20 minutes. Nous n’avions pas de vêtements. De nombreuses voitures sont passées, personne ne s’est arrêté pour nous aider.»

Il s’en prend également aux secours qui ont mis 45 minutes à arriver et qui ont ensuite mis du temps à décider de quelle juridiction le couple dépendait.