Privée d'Internet après 22 heures, elle drogue ses parents

P.B.

— 

Que faire quand vos parents instaurent un couvre-feu à 22 heures? La génération Y écoutait la radio sous les couvertures ou se relevait discrètement pour jouer à la Playstation. Une Californienne de 15 ans, elle, a opté pour le milkshake aux somnifères car elle avait été privée d'Internet, rapporte le Sacramento Bee.

Selon les enquêteurs, l'adolescente a proposé à sa famille d'accueil d'aller acheter des milkshakes à l'épicerie du coin, avant d' y ajouter des somnifères fournis par une complice de 16 ans. Les parents n'en ont bu qu'environ un quart, trouvant «le goût étrange». Ils se sont réveillés à 1 heure du matin, groggy.

Le lendemain matin, ne se sentant toujours pas bien, ils se sont rendus au poste de police pour un test de dépistage. La jeune fille a rapidement reconnu les faits. Elle a expliqué aux forces de l'ordre que la politique de ses parents était «trop stricte». Selon les enquêteurs, les adolescentes étaient «prêtes à tout» pour aller sur Internet. On ignore si elles disposaient d'un smartphone.

Droguer quelqu'un est passible d'une peine de prison. Mais parce que les adolescentes sont mineures, elles devraient échapper à une sanction trop sévère.