Tuerie de Newtown: Une association de parents organise une collecte de jeux vidéo violents

Isabelle Raynaud

— 

 Presentation of the new "WII U" at Paris Games Week , FRANCE - 31/10/2012/Credit:GHNASSIA ANTHONY/SIPA/1210311646
 Presentation of the new "WII U" at Paris Games Week , FRANCE - 31/10/2012/Credit:GHNASSIA ANTHONY/SIPA/1210311646 — GHNASSIA ANTHONY/SIPA

Après la fusillade de Sandy Hook, qui a fait 26 morts dont 20 enfants dans une école du Connecticut, plusieurs villes américaines ont organisé des collectes d’armes à feu. A Southington, une commune située à une cinquantaine de kilomètres de Newtown, une collecte de jeux vidéo violents va être organisée, rapporte NBC.

Le 12 janvier au matin, l’association Southington SOS recevra les familles prêtes à jeter à la poubelle des jeux vidéo jugés trop violents pour les jeunes. En échange, les familles repartiront avec un chèque-cadeau leur permettant de passer une soirée au bowling ou dans un parc d’attraction.

Pas de lien entre Adam Lanza et les jeux vidéo

«Nous avons peur que nos enfants soient désensibilisés à la violence», a déclaré John Meyers, un des membres de l’association, par ailleurs responsable de l’auberge de jeunesse de la ville. Il explique que le but premier de l’opération est que parents et enfants s’assoient autour d’une table et discutent, qu’ils osent aborder le sujet de la violence. «Si nous ne récupérons qu’un seul jeu vidéo, nous applaudirons», a ajouté le Dr Joseph Erardi, un autre adhérent de Southington SOS.

L’association a cependant reconnu que rien ne pouvait lier la tuerie d'Adam Lanza aux jeux vidéo. Ses membres croient malgré tout que la violence dans les jeux vidéo et les autres médias (film, télévision…) peut engendrer de l’anxiété, voire des comportements violents.