Monde

Israël: Peine de prison réduite pour la soldate qui avait transmis des informations à un journal

La Cour suprême a réduit de douze mois la peine de quatre années et demie de prison infligée à une soldate israélienne coupable d'avoir transmis à un journaliste du journal de gauche Haaretz des documents militaires confidentiels, dont certains relatifs à des opérations contre des activistes palestiniens.

Dans son arrêt, la cour a estimé que la durée de la peine visant à Anat Kamm, qui avait fait appel, était disproportionnée par rapport aux quatre mois de travaux d'intérêt général dont a écopé le journaliste, Uri Blau. Une partie des 700 documents classifiés transmis par la soldate, qui occupait un emploi de secrétaire administrative dans un QG de Tsahal lors de son service militaire entre 2005 et 2007, ont servi au journaliste du Haaretz pour écrire une série d'articles.

Des assassinats enfreignant la loi israélienne

Uri Blau y affirmait que certains assassinats de militants palestiniens autorisés par des officiers supérieurs ont pu enfreindre la loi israélienne. En 2006, la Cour suprême avait jugé que les militaires étaient en droit d'assassiner des membres de groupes palestiniens rangés par Israël dans la catégorie des «organisations terroristes».

Mais les magistrats ajoutaient que ceux qui planifiaient de tels actes devaient disposer d'informations «fortes et convaincantes» sur la nécessité de tuer et devaient également toujours essayer d'éviter de toucher des passants innocents. Bien que les articles du journaliste aient été soumis à la censure militaire, qui avait donné son feu vert à leur publication, Uri Blau a été accusé de possession illégale de documents classifiés.

En juillet, le journaliste a accepté de plaider coupable en échange d'un chef d'inculpation moins grave. La soldate, qui a affirmé avoir agi ainsi pour des mobiles idéologiques, a reconnu s'être rendue coupable d'espionnage, de collecte et de possession d'informations secrètes et de leur transmission à un tiers. Elle a commencé à purger sa peine en novembre 2011.