Monde

Syrie: De violents combats près de Damas ce lundi

De violents combats se déroulaient ce lundi dans le faubourg dasmacène de Daraya que des troupes d'élite de l'armée syrienne, appuyées par des chars, tentent de reprendre aux insurgés.

Selon des responsables de l'opposition, les affrontements, les plus violents depuis des mois dans cette zone, ont fait cinq morts, dont un enfant. Daraya fait partie d'une série de quartiers formant un arc urbain encerclant en partie la capitale depuis le nord-est jusqu'au sud-ouest, et que les opposants sont parvenus au fil des mois à contrôler. Ce quartier est proche du principal axe routier reliant le sud de la capitale à la frontière jordanienne, située à 85 km de là.

«L'assaut le plus important mené contre Daraya depuis deux mois»

«Il s'agit de l'assaut le plus important mené contre Daraya depuis deux mois. Une colonne blindée tente de progresser, mais se heurte à l'Armée syrienne libre (ASL, rebelle)», a déclaré un responsable de l'opposition dans la zone, Abou Kinan. Il a précisé que des dizaines de milliers de civils avaient fui le quartier ces dernières semaines, mais que 5.000 y demeuraient, ainsi que plusieurs centaines de combattants insurgés.

Les forces armées fidèles au président Bachar al-Assad ont généralement recours aux bombardements aériens ou terrestres pour combattre les rebelles et n'engagent que rarement l'infanterie. Selon une autre source proche de l'opposition, qui a exigé l'anonymat, les insurgés utilisent Daraya pour tirer à la roquette et au mortier sur des positions ennemies, dont un palais présidentiel perché sur les hauteurs de la ville. «Pour l'instant, ils ont raté le palais mais leurs tirs s'affinent. Je pense que le régime (Assad) a réalisé qu'il ne pouvait plus se permettre d'avoir une telle menace si près. Mais il n'est pas parvenu dans le passé à reprendre Daraya», a ajouté cette source.