L'Iran a mené pour la première fois un exercice d'attaque et de défense informatique dans le cadre des manoeuvres navales menées depuis une semaine autour du détroit stratégique d'Ormuz, selon un porte-parole militaire cité lundi par les médias iranien.
L'Iran a mené pour la première fois un exercice d'attaque et de défense informatique dans le cadre des manoeuvres navales menées depuis une semaine autour du détroit stratégique d'Ormuz, selon un porte-parole militaire cité lundi par les médias iranien. — Marwan Naamani afp.com

Monde

L'Iran mène un exercice de guerre informatique lors de manoeuvres navales

L'Iran a mené pour la première fois un exercice d'attaque et de défense informatique dans le cadre des manoeuvres navales menées depuis une semaine autour du détroit stratégique d'Ormuz, selon un porte-parole militaire cité lundi par les médias iranien.

Une unité de cyber-défense de la marine a «lancé une attaque contre le réseau informatique des forces défensives (lors des manoeuvres) avec l'objectif d'infiltrer ce réseau pour y pirater des informations et y introduire des virus», a déclaré le contre-amiral Amir Rastgari cité par le quotidien officiel Iran Daily. L'attaque a été détectée et repoussée par les forces défensives, a-t-il ajouté.

Plusieurs attaques attribuées aux États-Unis et à Israël

C'est la première fois que l'Iran évoque publiquement un exercice de guerre informatique dans le cadre de manoeuvres militaires. L'Iran a été la cible depuis trois ans de plusieurs attaques informatiques, qu'il a attribuées aux Etats-Unis et à Israël, contre ses installations industrielles, notamment nucléaires et pétrolières, ainsi que ses réseaux de communication ou bancaires.

Téhéran a développé, en réponse, des unités de cyber-défense civile et militaire visant à faire face à cette nouvelle menace. La marine iranienne et les forces navales des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime, ont mené depuis une semaine d'importantes manoeuvres dans les eaux du Golfe et du détroit d'Ormuz, par où transite le tiers du trafic pétrolier mondial, ainsi qu'en mer d'Oman.

Des manoeuvres destinées à démontrer «les capacités» de l'Iran

Ces manoeuvres ont été présentées par les responsables militaires comme destinées à «démontrer les capacités navales» de l'Iran et à tester ses «scénarios de défense et de sécurité». Elles ont notamment intégré des exercices avec des sous-marins ainsi que des tests de plusieurs systèmes de missile, selon les informations publiées par les médias.