Irlande du Nord: Un policier échappe à un attentat

Reuters

— 

Une bombe a été découverte sous la voiture d'un agent de la police d'Irlande du Nord, ont annoncé dimanche ses supérieurs qui mettent en cause des nationalistes dissidents.

L'accord du Vendredi-Saint conclu en 1998 a globalement mis fin au conflit armé qui a fait plus de 3.600 morts en trente ans dans la province britannique. Mais les tensions intercommunautaires y restent vives, comme en témoigne la mort d'un gardien de prison, tué il y a deux mois par des militants nationalistes, et les émeutes du début du mois, provoquées par le retrait du drapeau britannique à la mairie de Belfast.

«Il y a évidemment des gens ici qui veulent encore semer la mort et le chaos. Les attentats contre des agents de police sont des attentats contre la communauté tout entière et leur poursuite est intolérable. Notre conviction est que cette tentative d'assassinat a été commise par des républicains dissidents hostiles à la paix», écrit George Hamilton, chef adjoint de la police, dans un communiqué.