Monde

Trois islamistes tués par une attaque de drone au Yémen

Au moins trois islamistes liés au réseau al Qaïda ont été tués samedi soir par une attaque attribuée à un drone américain dans la province d'al Bayda, dans le sud du Yémen, affirment des sources gouvernementales et tribales. «Leurs corps étaient calcinés et leur voiture était entièrement détruite», a déclaré un membre d'une tribu locale, qui s'est rendu sur la scène. «Leurs corps n'étaient pas reconnaissables, mais le gouvernement dit qu'ils appartiennent à al Qaïda.»

Saba, l'agence d'Etat, a également rapporté que les trois hommes étaient des "éléments d'Al Qaïda", et le site internet du ministère de la Défense ajoute que l'un d'eux, Saleh Mohammed al Ameri, est un important responsable du réseau. Deux insurgés liés à al Qaïda ont été tués vendredi par une précédente attaque de drone, dans la province de Hadramout. Cinq personnes ont succombé lundi à deux autres attaques de drones.

Les troubles politiques qui ont conduit l'an dernier à la chute du président Ali Abdallah Saleh ont été exploités par les activistes proches d'al Qaïda pour étendre leur contrôle sur le sud du pays. L'armée yéménite a repris une partie de leurs positions à la faveur d'une contre-offensive lancée en juin dernier. La stabilité du Yémen, frontalier de l'Arabie saoudite et situé sur une voie majeure de communication maritime, est un objectif stratégique pour les Etats-Unis et leurs alliés du Golfe.