Pas de place pour Assad dans la Syrie de demain, dit Morsi

Avec Reuters

— 

Le président égyptien Mohamed Morsi a exprimé samedi son soutien à l'insurrection syrienne et a estimé que Bachar al-Assad et son administration n'avaient pas leur place dans la Syrie de demain. La priorité du Caire, a-t-il poursuivi, est de faire cessez l'effusion de sang et de contribuer au consensus arabe, régional et international en faveur d'une solution politique qui permette «au peuple syrien de remplacer le régime actuel, tout en préservant l'unité de la Syrie». «Il n'y a pas de place pour le régime actuel dans l'avenir de la Syrie», a-t-il dit. «La révolution du peuple syrien, que nous soutenons, va se poursuivre pour aboutir, si Dieu le veut, à la réalisation de ses objectifs de liberté, de dignité et de justice sociale», a ajouté le chef de l'Etat, issu des Frères musulmans.