Pakistan: Six morts dans un attentat suicide pendant un meeting politique

© 2012 AFP

— 

Au moins six personnes ont été tuées et 21 autres blessées dans un attentat suicide perpétré samedi contre un meeting de la formation politique à la tête de la province instable pakistanaise du Khyber Pakhtunkhwa (nord-ouest), ont indiqué des responsables de la police.
Au moins six personnes ont été tuées et 21 autres blessées dans un attentat suicide perpétré samedi contre un meeting de la formation politique à la tête de la province instable pakistanaise du Khyber Pakhtunkhwa (nord-ouest), ont indiqué des responsables de la police. — afp.com

Au moins six personnes ont été tuées et 21 autres blessées dans un attentat suicide perpétré samedi contre un meeting de la formation politique à la tête de la province instable pakistanaise du Khyber Pakhtunkhwa (nord-ouest), ont indiqué des responsables de la police. Un kamikaze a pénétré dans une résidence de Peshawar où se déroulait ce meeting du parti national Awami (ANP) à laquelle assistaient une centaine de personnes dont des ministres, d'après ces sources policières.

«Selon nos premières informations, il y a six morts et 21 blessés... Et Bashir Bilour, ministre du gouvernement provincial, est blessé», a dit à l'AFP un haut responsable de la police locale, Asif Iqbal.

Le porte-parole du parti Awami, Ghulam Mustafa, a confirmé que M. Bilour avait été blessé dans cet attentat sans révéler la nature ou la gravité de sa blessure.

Bashir Bilour est le frère de Ghulam Ahmed Bilour qui avait défrayé la chronique cet automne en promettant une récompense de 100.000 dollars à quiconque tuerait le réalisateur du film anti-islam "Innocence des musulmans", dont la diffusion sur internet avait mené à des manifestations violentes dans certains pays musulmans, notamment au Pakistan.

Le parti national Awami (ANP) est une formation laïque dotée d'appuis historiques au sein de l'ethnie pachtoune, majoritaire dans le nord-ouest du Pakistan. L'ANP est membre de la coalition au pouvoir à Islamabad et dirige le gouvernement de la province du Khyber Pakhtunkhwa (nord-ouest) située à la porte de l'Afghanistan et de zones tribales considérées comme un sanctuaire des insurgés talibans et de groupes liés à Al-Qaïda.