L'Iran réitère son opposition aux missiles Patriot en Turquie

Avec Reuters
— 

Le déploiement de batteries de missiles  antimissile Patriot pour protéger la Turquie d'éventuels tirs de  missiles en provenance de Syrie sera préjudiciable à la sécurité  d'Ankara au lieu de la renforcer, estime le ministre iranien de la  Défense.

Selon Ahmad Vahidi, cité ce samedi par l'agence de presse Isna, «l'installation de missiles Patriot en Turquie ne joue aucun rôle dans  l'établissement de la sécurité de la Turquie et nuit au pays». L'Otan  a accepté au début du mois, à la demande d'Ankara, de déployer ces  batteries de missiles dans le sud de la Turquie, à proximité de la  frontière syrienne. Six batteries seront envoyées dans les semaines à  venir par les Etats-Unis, l'Allemagne et les Pays-Bas.

Téhéran  s'oppose à cette décision en y voyant une ingérence occidentale qui  préparerait le terrain à une «guerre mondiale», selon les termes  employés par le chef d'état-major de l'armée iranienne. «L'Occident  continue de poursuivre ses intérêts et nous désapprouvons la présence  des pays occidentaux dans les interactions régionales», a déclaré Ahmad  Vahidi. Il a également démenti toute aide de l'Iran aux forces gouvernementales syriennes.