Le Qatar, premier pays arabe à s'engager dans la Finul

©2006 20 minutes

— 

La France en rêvait, le Qatar l'a fait. Il a annoncé sa participation à la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), hier à Doha. Le Qatar devient ainsi le premier pays arabe à rejoindre cette force internationale, chargée de consolider la trêve avec Israël. Cette décision a pour but de « dire au monde qu'il y a une présence arabe, même réduite, et de montrer à Israël que nous croyons en cette résolution et que nous voulons l'appliquer », a déclaré le gouvernement qatari, en référence à la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui a mis fin à trente-quatre jours de conflit entre l'Etat hébreu et le parti chiite libanais Hezbollah et stipulé le renforcement de la Finul. Le contingent comprendrait « 200 à 300 hommes », mais le Qatar n'a pas précisé de date pour son déploiement.

Par ailleurs, le premier contingent de renfort italien a pris hier ses quartiers, près de Tyr. Quelque 200 militaires français ont quitté Toulon pour le pays du Cèdre. Sur le plan politique, les Nations unies ont annoncé hier que le Hezbollah et Israël avaient accepté une médiation de l'Onu pour un règlement de l'affaire des prisonniers.