Le Japon rêve d'un garçon impérial

©2006 20 minutes

— 

Garçon ou fille ? La question est sur les lèvres de tous les Japonais, alors que la princesse Kiko doit accoucher demain par césarienne de son troisième enfant. A 39 ans, la grossesse de la belle-fille de l'empereur du Japon est le dernier espoir pour le trône du Chrysanthème d'avoir un héritier mâle. Aucun garçon n'est né au sein de la famille impériale depuis 1965, ce qui suscite un vif débat au Japon sur la pérennité d'une dynastie qui remonte à 2 600 ans selon la légende (et au moins au vie siècle avant J.-C. selon les historiens). Les actuels héritiers sont l'oncle du bébé, le prince Naruhito (46 ans), et son père, le prince Akishino (40 ans).

Juste avant l'annonce de la grossesse de la princesse Kiko le Premier ministre, Junichiro Koizumi, s'apprêtait à présenter une réforme autorisant l'accession des femmes au trône. Projet qui avait provoqué la fronde d'une majorité de son propre camp conservateur.