Seins nus et bagarres de députés au Parlement ukrainien

MANIFESTATION Les militantes protestaient contre la corruption des députés...

M.Gr. avec AFP

— 

Plusieurs militantes du mouvement Femen ont manifesté seins nus mercredi à Kiev contre la corruption des députés devant le Parlement ukrainien où une bagarre entre élus a éclaté à l'ouverture de la première session de la nouvelle législature.
Plusieurs militantes du mouvement Femen ont manifesté seins nus mercredi à Kiev contre la corruption des députés devant le Parlement ukrainien où une bagarre entre élus a éclaté à l'ouverture de la première session de la nouvelle législature. — Genya Savilov afp.com

Quatre militantes du mouvement Femen ont manifesté seins nus ce mercredi à Kiev devant le Parlement ukrainien, où des bagarres ont éclaté entre élus alors que la nouvelle législature devait se prononcer sur la reconduction à son poste du Premier ministre démissionnaire Mykola Azarov.

Les jeunes femmes ont enjambé la clôture entourant le bâtiment avant d'enlever leurs vêtements pour manifester devant l'entrée principale en petite culotte et chaussettes noires, malgré une température proche de zéro. Les militantes du mouvement féministe ont déclaré protester contre la corruption des députés, avant d'être rapidement interpellées par des vigiles.

>> Notre diaporama sur les activistes de FEMEN, c'est par ici

Peu après, à l'intérieur de l'hémicycle, une bagarre a opposé des députés de l'opposition reprochant à deux de leurs confrères d'avoir faire défection pour rejoindre les forces soutenant le gouvernement au Parlement. Plusieurs parlementaires du parti d'opposition nationaliste Svoboda ont chassé les deux «traîtres» - un père et son fils - de l'assemblée pour les empêcher de prêter serment avec les autres députés.

Plus tard dans la journée, des députés de Svoboda ont scié une partie de la clôture entourant le Parlement pour que «le peuple puisse y accéder». Une bousculade a eu lieu avec des policiers qui tentaient de les en empêcher, pendant que leurs camarades restés à l'intérieur du Parlement forçaient une de ses portes, selon une vidéo diffusée par des médias.

«Liberté aux prisonniers politiques»

Des opposants ont encore bloqué dans la soirée la tribune parlementaire, exigeant une pause dans la séance plénière, avant d'en venir aux mains avec leurs collègues partisans du président ukrainien sur le perchoir de l'hémicycle. Les députés de la principale alliance d'opposition, Batkivchtchina, proche de l'ex-Première ministre emprisonnée Ioulia Timochenko, sont tous venus en pull noir avec, de face, un portrait de l'opposante derrière les barreaux, et au dos l'inscription «Liberté aux prisonniers politiques».

Le Parlement ukrainien, dont c'était ce mercredi l'ouverture de la première session dans sa nouvelle configuration après les législatives d'octobre, doit encore se prononcer mercredi sur la reconduction aux fonctions de Premier ministre de Mykola Azarov, un fidèle du président Viktor Ianoukovitch qui a démissionné début décembre avec tout son gouvernement.