Afrique du Sud: Réouverture de l'enquête sur la mort du président Samora Machel

Avec Reuters

— 

L'Afrique du Sud a annoncé mercredi l'ouverture d'une nouvelle enquête sur les circonstances de l'accident d'avion qui a coûté la vie en octobre 1986 au président mozambicain Samora Machel. L'enquête de la police sud-africaine sera menée en concertation avec les autorités de Maputo.

Samora Machel, premier président du Mozambique indépendant, joua un rôle majeur dans la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud voisine. Pendant longtemps, la rumeur a voulu que l'appareil, qui s'était écrasé pour une raison inconnue à la frontière entre les deux pays, ait été abattu par un missile tiré par les services de sécurité du régime d'apartheid.

En 1987, un juge sud-africain avait conclu que l'avion transportant Samora Machel de Zambie s'était écrasé en raison d'une erreur de pilotage de l'équipage soviétique du Tupolev. Les 34 occupants de l'appareil avaient tous péri. Après l'abolition de l'apartheid, la commission sud-africaine Vérité et Réconciliation (TRC) chargée de faire la lumière sur les crimes commis politiques pendant cette période avait rouvert le dossier. Son enquête n'avait rien donné mais avait conclu à la nécessité de nouvelles investigations.

La veuve de Samora Machel, Graca, a épousé en 1998 Nelson Mandela, alors premier président de l'Afrique du Sud post-apartheid.