Israël ne remettra pas leurs impôts aux Palestiniens avant mars

Avec Reuters

— 

Israël ne versera pas avant mars à l'Autorité palestinienne le fruit des impôts que l'Etat hébreu recueille pour le compte du gouvernement du président Mahmoud Abbas, a déclaré mardi soir le ministre israélien des Affaires étrangères. Avigdor Lieberman a précisé qu'Israël agissait en représailles à l'initiative qui a conduit à l'attribution le 29 novembre par l'assemblée générale des Nations unies du statut d'Etat observateur à l'Autorité palestinienne, malgré l'opposition d'Israël et des Etats-Unis.

«Les Palestiniens peuvent renoncer au versement d'un seul pour cent au cours des quatre prochains mois», a dit le ministre israélien des Affaires étrangères, membre de l'aile la plus nationaliste du gouvernement, au cours d'un discours. «D'ici quatre mois, nous verrons ce que nous ferons ensuite.»

Les accords de paix provisoires entre Israël et les Palestiniens prévoient que l'Etat hébreu, qui occupe la Cisjordanie, recueille environ 80 millions d'euros par mois pour le compte du gouvernement de Ramallah. Malgré les critiques de l'Union européenne, Israël a déjà refusé de verser les revenus fiscaux de décembre, afin de commencer à rembourser une dette de 160 millions d'euros que l'Autorité palestinienne doit à la compagnie d'électricité publique israélienne.