Israël ne craint pas pour l'instant l'arsenal chimique syrien

Avec Reuters

— 

L'arsenal chimique syrien ne constitue pas une menace immédiate pour Israël, a déclaré dimanche Moshe Yaalon, vice-Premier ministre israélien, après de multiples mises en gardes des puissances occidentales contre l'utilisation de telles armes par Damas.

«Pour le moment, nous ne voyons aucun signe que cet arsenal soit dirigé contre nous», a déclaré dimanche Moshe Yaalon, chargé des affaires stratégiques au sein du gouvernement. Israël et les pays de l'Otan considèrent que Damas dispose de différents stocks d'agents chimiques à usage militaire répartis sur quatre sites.

L'Etat hébreu s'est dit à plusieurs reprises prêt à intervenir afin d'éviter que l'arsenal chimique syrien tombe entre les mains de groupes islamistes, notamment les chiites du Hezbollah libanais. Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faiçal Makdad, a qualifié jeudi de «cinéma» les rapports occidentaux sur les armes chimiques de Damas, destinés selon lui à servir d'arguments pour justifier une intervention militaire.