Deux Tibétains arrêtés en Chine pour incitation au suicide

Avec Reuters

— 

Deux Tibétains, dont un moine bouddhiste, ont été arrêtés l'été dernier dans la province du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, accusés d'avoir poussé huit personnes à s'immoler par le feu pour dénoncer la politique chinoise au Tibet, rapporte dimanche l'agence de presse Chine nouvelle.

Depuis 2009, 92 Tibétains ont cherché à se suicider par le feu pour protester contre les autorités chinoises, dont 28 pour le seul mois de novembre dernier, et 75 d'entre eux n'ont pas survécu à leurs blessures. Lorang Konchok, un moine de 40 ans, et son neveu de 31 ans sont accusés d'avoir incité huit Tibétains à faire le sacrifice de leur vie en leur promettant qu'ils deviendraient ainsi des «héros» du Tibet. Trois de ces huit personnes ont succombé.

Les deux hommes, arrêtés en août, ont reconnu avoir suivi les consignes du dalaï-lama et du gouvernement tibétain en exil, affirme Chine nouvelle.