Violentes manifestations pour la démocratie au Bangladesh

Avec Reuters

— 

La police a tiré des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser dimanche des manifestations dans plusieurs villes du Bangladesh en faveur du rétablissement d'un organisme indépendant pour superviser les élections de l'an prochain. Les affrontements ont fait une centaine de blessés, a dit la police.

La foule, composée notamment de partisans du Parti nationaliste du Bangladesh (BNP) de la Bégum Khaleda Zia, ancien Premier ministre, a mis le feu à une trentaine de véhicules dans la capitale Dacca ainsi que dans d'autres villes du pays. La route entre Dacca et le port de Chittagong a été coupée par les manifestants.

Une centaine de personnes ont été arrêtées à travers le pays.