Roumanie: Coup d'envoi des législatives, le centre gauche favori

© 2012 AFP

— 

Les Roumains votent dimanche pour élire leur Parlement et devraient donner une large victoire à la coalition de centre gauche au pouvoir mais la cohabitation avec son rival le président Traian Basescu fait craindre de nouveaux soubresauts dans un des pays les plus pauvres d'Europe.
Les Roumains votent dimanche pour élire leur Parlement et devraient donner une large victoire à la coalition de centre gauche au pouvoir mais la cohabitation avec son rival le président Traian Basescu fait craindre de nouveaux soubresauts dans un des pays les plus pauvres d'Europe. — Daniel Mihailescu afp.com

Les Roumains ont commencé à voter dimanche pour des élections législatives que la coalition de centre gauche au pouvoir semble assurée de remporter largement, mais les craintes d'une cohabitation orageuse avec le président de centre droit Traian Basescu persistent.

Plus de 18,2 millions d'électeurs sont attendus aux urnes jusqu'à 21h (20h heure française) dans ce premier scrutin national après la grave crise politique de l'été qui a culminé avec la tentative de destitution du chef de l'Etat. Washington et Bruxelles avaient alors dénoncé des atteintes à l'Etat de droit.

Résultats partiels connus lundi matin

Les sondages créditent l'Union sociale-libérale (USL, majorité), qui regroupe les sociaux-démocrates du Premier ministre Victor Ponta, les libéraux et les conservateurs, de 48 à 61% des intentions de vote. Suite à la redistribution des voix, l'USL pourrait disposer d'une majorité des deux tiers au Parlement bicaméral, dont 470 sièges sont à pourvoir. Le camp de Traian Basescu, regroupé au sein de l'Alliance pour une Roumanie droite (ARD), arrive loin derrière avec entre 15 à 23% des intentions de vote.

Le taux de participation devrait se situer aux alentours des 40%. Une victoire de l'USL ne signifie cependant pas que Victor Ponta serait reconduit automatiquement dans ses fonctions, alors que Traian Basescu a laissé entendre qu'il ferait son propre choix, faisant présager de nouvelles turbulences politiques dans le deuxième pays le plus pauvre de l'Union européenne après la Bulgarie.

Des sondages sortie des urnes seront diffusés par les principales chaînes de télévision aussitôt après la clôture des urnes, tandis que les premiers résultats partiels ne seront connus que lundi matin.