La France met en garde Damas contre l'usage d'armes chimiques

Avec Reuters

— 

La communauté internationale ne restera pas sans réaction si la Syrie vient à utiliser des armes chimiques, a réaffirmé mardi la France.

Le président américain Barack Obama a mis en garde lundi le président Bachar al-Assad contre l'utilisation de telles armes, assurant qu'il y aurait des conséquences si Damas commettait cette «erreur tragique». Des informations circulent depuis deux jours sur un possible recours aux armes chimiques par les forces syriennes, ce que le gouvernement de Damas dément vigoureusement.

«Les dirigeants de Damas doivent savoir que la communauté internationale les observe»

«Nous sommes au fait des informations qui ont été diffusées sur de possibles mouvements sur des bases militaires abritant des armes chimiques en Syrie», a déclaré le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères, Vincent Floreani. «Notre message est aujourd'hui inchangé. Tout emploi de ces armes chimiques par Bachar al-Assad ou les dirigeants sous ses ordres serait inacceptable», a-t-il souligné lors d'un point de presse.

«Les dirigeants de Damas doivent savoir que la communauté internationale les observe et qu'elle ne restera pas sans réaction s'ils venaient à utiliser ces armes», a ajouté le porte-parole, précisant que la France était en étroite concertation avec ses partenaires sur la question.