L'avion d'un ministre turc interdit d'atterrir en Irak

avec Reuters

— 

Un avion transportant le ministre turc de l'Energie vers la ville d'Erbil, dans le nord de l'Irak, a été contraint d'abréger son vol mardi, l'autorisation d'atterrir lui ayant été refusée, a-t-on appris de source ministérielle turque.

Taner Yildiz devait participer à une conférence sur l'énergie. Son avion a dû se poser à Kayseri, dans le sud-est de la Turquie.

Le refus émane du gouvernement central irakien à Bagdad, précise-t-on dans son entourage. Aucune explication n'a été avancée à Ankara, et aucune réaction n'a pu être obtenue auprès des autorités irakiennes.

Relations tendues

Les relations se sont tendues entre Ankara et Bagdad depuis que Tarek Hachemi, vice-président sunnite d'Irak visé dans son pays par un mandat d'arrêt s'est réfugié en Turquie, à la fin de l'année dernière.
Son arrestation a été ordonnée par le Premier ministre irakien, le chiite Nouri al Maliki, qui le soupçonne d'avoir dirigé des «escadrons de la mort».

Ankara s'est parallèlement rapproché de l'administration autonome kurde du Nord irakien.