Iran: la flotte américaine dit n'avoir perdu aucun drone dans le Golfe

avec AFP

— 

L'Iran a affirmé mardi avoir fait atterrir un drone d'observation américain intercepté dans son espace aérien au-dessus des eaux du Golfe, une annonce démentie par le commandement régional de la marine américaine.
L'Iran a affirmé mardi avoir fait atterrir un drone d'observation américain intercepté dans son espace aérien au-dessus des eaux du Golfe, une annonce démentie par le commandement régional de la marine américaine. — afp.com

La Ve flotte américaine, basée à Bahreïn, a affirmé mardi n'avoir perdu aucun drone dans le Golfe, après l'annonce par l'Iran de la capture d'un drone d'observation américain dans son espace aérien.

«Tous nos appareils sans pilote opérant dans la région sont comptabilisés», a déclaré à l'AFP un porte-parole de la Ve Flotte, le commandant Jason Salata.

Les Gardiens de la révolution, corps d'élite des forces iraniennes, avaient annoncé la capture d'un drone américain dans l'espace aérien de l'Iran.

Rien perdu «ces derniers mois»

«Nous n'avons rien perdu récemment, ces derniers mois», dans la zone d'opérations de la Ve Flotte, qui va du Golfe à la Corne de l'Afrique, a-t-il ajouté.

«Nos opérations dans le Golfe sont en conformité avec le droit international», a-t-il dit, laissant entendre que l'aviation américaine ne violait pas les frontières de l'Iran.

L'Iran avait affirmé avoir capturé un drone américain

Dans un communiqué sur leur site, Sepahnew.ir, les Gardiens de la révolution avaient annoncé plus tôt dans la journée qu'«un drone américain qui survolait la région du Golfe Persique dans le but d'identifier et de rassembler des informations a été (...) capturé ces derniers jours grâce au système de contrôle de (leurs) forces maritimes dès son entrée dans l'espace aérien» de l'Iran. Ils ne précisent cependant ni la date, ni le lieu de cette «capture».

Le chef des forces maritimes des Pasdaran, l'amiral Ali Fadavi, a précisé qu'il s'agissait d'un petit drone de type «ScanEagle», ajoutant que ces «drones sont généralement basés sur les navires» de guerre américains.

Des images à la télévision iranienne

La télévision iranienne a montré des images présentées comme celles du drone capturé, de couleur gris clair et qui semblait intact. C'est la deuxième fois que l'Iran affirme avoir pris le contrôle d'un drone d'observation américain au-dessus de son territoire.

L'annonce de la capture du ScanEagle intervient un an jour pour jour après celle de l'interception spectaculaire le 4 décembre 2011 d'un gros drone d'observation à longue portée et haute altitude RQ-170 Sentinel, qui effectuait une mission d'espionnage au-dessus de l'est de l'Iran.

Beaucoup plus petit et moins sophistiqué, le ScanEagle, d'une envergure de 3 mètres, est un drone d'observation tactique possédant un rayon d'action d'une centaine de kilomètres seulement mais capable de voler durant une vingtaine d'heures, selon son fabricant Boeing. Il est utilisé par la marine américaine depuis 2005.