L'Autriche veut voir un poids lourd succéder à Juncker

avec Reuters

— 

Le successeur de Jean-Claude Juncker à la tête de l'Eurogroupe devra avoir un profil de chef de gouvernement, a estimé mardi la ministre autrichienne des Finances, Maria Fekter.

Le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, qui préside depuis 2005 la réunion mensuelle des ministres des Finances de la zone euro, a confirmé lundi soir sa décision de prendre du recul à la fin de l'année.

Priée de dire si elle était candidate à sa succession, Maria Fekter a répondu : «C'est un poste pour un chef de gouvernement et comme vous le savez je ne suis pas chef de gouvernement. Ce sont les grands patrons qui en décideront».

Avec sa double casquette de Premier ministre et ministre des Finances du Luxembourg, Jean-Claude Juncker a un poids particulier à Bruxelles puisqu'il participe aussi bien aux réunions des ministres des Finances qu'aux sommets des chefs d'Etat et de gouvernement, à qui il revient de prendre les décisions les plus importantes.

Le traité de l'UE ne pose pas de conditions spécifiques pour accéder à la présidence de l'Eurogroupe, si ce n'est que la personne doit être désignée par les ministres des Finances de la zone euro, avec un vote majoritaire, pour un mandat renouvelable de deux ans et demi.

Plus tôt cette année, quand le départ de Jean-Claude Juncker était déjà évoqué, plusieurs noms circulaient pour lui succéder, parmi lesquels ceux du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble, du Premier ministre finlandais (et ex-ministre des Finances) Jyrki Katainen et de Mario Monti, l'actuel président du Conseil italien.