L'Australie proteste à son tour contre les projets d'implantations d'Israël

avec Reuters

— 

L'Australie a convoqué mardi l'ambassadeur d'Israël pour protester contre la décision du gouvernement israélien d'autoriser de nouvelles colonies de peuplement à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.

La décision australienne fait suite à des actions similaires prises par de nombreux pays dont la France et le Royaume-Uni après l'annonce par Israël vendredi de son intention de développer l'installation de colons dans les territoires occupés au lendemain de la reconnaissance de facto par l'Onu d'un Etat palestinien.

Les Etats-Unis ont pour leur part exhorté lundi le gouvernement israélien a revoir ses projets. Jeudi à l'Onu, l'Australie s'est abstenue lors du vote de l'Assemblée générale accordant à l'Autorité palestinienne le statut d'Etat observateur non membre et au lieu de celui de simple «entité». Les Etats-Unis ont voté contre, la France pour.

Le ministre des Affaires étrangères «déçu» par Israël

«L'Australie est depuis longtemps opposée à toute activité d'implantation», a déclaré son ministre des Affaires étrangères Bob Carr dans un communiqué après une réunion de l'ambassadeur d'Israël, Yuval Rotem, avec des représentants de l'administration australienne. «Ce genre d'activité menace la viabilité d'une solution à deux Etats sans laquelle il n'y aura jamais de sécurité pour Israël», a ajouté le ministre.

Bob Carr, dont le pays sera de ceux qui assureront la présidence tournante du Conseil de sécurité l'an prochain, estime que les décisions prises par Israël compliquaient les chances d'une reprise des négociations de paix entre Palestiniens et Israéliens.
«Je suis extrêmement déçu de ces décisions israéliennes», a-t-il dit