Des Farc tués dans des combats

— 

Une vingtaine de guérilléros des Farc ont été tués lors de combats, a annoncé lundi un général colombien. Ce sont les accrochages les plus meurtriers depuis le début du processus de paix en cours entre Bogota et la rébellion. Malgré l'ouverture du processus de paix, à la mi-octobre, le gouvernement maintient ses opérations militaires contre les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc). La province du Nariño, près de la frontière équatorienne, où ont eu lieu les combats, est un concentré des problèmes auxquels la Colombie doit faire face : faible présence de l'administration, production de drogues, pauvreté, campements de la guérilla et bandes armées. Les pourparlers en cours à Cuba tentent d'apporter des réponses aux causes profondes du conflit, comme le développement agricole, la question des narcotrafics, la participation de groupes d'opposition aux débats politiques et l'indemnisation des victimes d'un demi-siècle de guérilla et de répression.