Syrie: Les Etats-Unis soupçonnent Al-Assad de préparer des armes chimiques

PROCHE-ORIENT Barack Obama a averti le président syrien que le recours à des armes chimiques serait une «erreur tragique»...

P.B. avec agences

— 

Simulation d'attaque au gaz sarin dans le métro de Tokyo, en 2005.
Simulation d'attaque au gaz sarin dans le métro de Tokyo, en 2005. — I.KATO/REUTERS

Barack Obama hausse le ton. Le président américain a mis en garde lundi son homologue syrien, Bachar al-Assad, contre l'utilisation d'armes chimiques contre les forces de l'opposition, prévenant qu'il y aurait des conséquences si Damas commettait cette «erreur tragique».

«Le monde regarde», a déclaré le chef de la Maison blanche devant un parterre de spécialistes de la prolifération nucléaire à Washington. «L'utilisation d'armes chimiques est et serait totalement inacceptable et si vous faites l'erreur tragique d'utiliser ces armes, il y aura des conséquences et vous en serez tenu pour responsable», a-t-il déclaré.

Agent neurotoxique

Le gouvernement syrien avait assuré un peu plus tôt qu'il n'utiliserait jamais d'armes chimiques, s'il en possédait, contre sa propre population. Mais selon des sources du renseignement américain qui se confient à Wired, des ingénieurs syriens auraient déjà commencé à mélanger «en quantité modeste» les deux composants principaux du gaz sarin, un puissant agent neurotoxique qui provoque la paralysie puis la mort, comme dans l'attaque dans le métro de Tokyo par la secte Aum en 1993, qui avait fait 13 morts et plusieurs milliers de blessés.

Interrogé sur l'éventualité d'une intervention militaire en pareil cas, Jay Carney, porte-parole de la Maison blanche, avait auparavant indiqué que des «plans d'urgence» étaient en cours d'élaboration.