Syrie: L'UE accepte de revoir l'embargo sur les armes tous les 3 mois

Avec Reuters

— 

Les Etats membres de l'Union européenne ont accepté de revoir l'embargo sur les armes à destination de la Syrie tous les trois mois et non plus tous les ans afin de faciliter, le cas échéant, les livraisons d'armes aux rebelles, a fait savoir ce mercredi la Grande-Bretagne.

«Les dirigeants européens ont accepté de renouveler l'embargo sur les armes pour trois mois, pas 12, afin de permettre à l'UE d'envisager des amendements à cet embargo pour autoriser éventuellement la mise en oeuvre de formations et la livraison d'équipements non mortels tels que des gilets pare-balles aux rebelles syriens», a déclaré une porte-parole du Foreign Office. «C'est une façon de dire fermement au président syrien Bachar al-Assad qu'aucune option n'est exclue et de souligner la nécessité d'un réel changement», a-t-elle ajouté.

Aux termes des sanctions européennes, plusieurs responsables du régime de Damas sont interdits d'entrée sur le territoire de l'Union, les actifs à l'étranger de certaines personnalités et organismes liés au gouvernement de Damas sont gelés, les importations de pétrole syrien sont interdites et aucune arme ne peut être exportée vers la Syrie. Ces sanctions doivent être renouvelées le 1er décembre et réexaminées ensuite chaque trimestre, comme l'ont décidé mercredi à Bruxelles les ambassadeurs des pays membres de l'UE, décision qui sera officialisée jeudi par les ministres du Commerce des Vingt-Sept.