Etats-Unis: L'un des criminels les plus recherchés par le FBI se cacherait chez les mormons

MONDE Jason Brown avait braqué et tué un convoyeur de fonds il y a huit ans...

Corentin Chauvel

— 

Capture d'écran d'un reportage d'ABC News sur Jason Brown, l'un des criminels les plus recherchés des Etats-Unis.
Capture d'écran d'un reportage d'ABC News sur Jason Brown, l'un des criminels les plus recherchés des Etats-Unis. — 20minutes.fr

Où est Jason Brown? Placé dans le top 10 des criminels les plus recherchés des Etats-Unis, le fugitif pourrait se cacher au sein de la communauté des mormons, a indiqué le FBI cité par ABC News lundi.

>> La liste des 10 criminels les plus recherchés par le FBI est à voir par ici

Agé de 43 ans, Jason Brown est accusé d’avoir tué un convoyeur de fonds en 2004 à Phoenix (Arizona). Le criminel aurait ensuite volé les 56.000 dollars (environ 43.000 euros) du fourgon blindé avant de prendre la fuite à vélo puis en voiture.

Missionnaire en France

Huit ans après les faits, il n’a toujours pas été retrouvé, mais le FBI semble tenir une nouvelle piste. Les caractéristiques de l’homme au look de surfer, diplômé en commerce international et amateur de sport (vélo, ski, snowboard, golf) et boîtes de nuit, ne correspondraient en effet pas du tout à la communauté qu’il aurait rejoint pour passer inaperçu: les mormons. Selon le FBI, Jason Brown aurait en effet vécu plus jeune à Salt Lake City (Utah), leur capitale, et aurait servi comme missionnaire en France.

«C’est une possibilité parce que Jason Brown est familier des mormons», a expliqué à ABC News l’agent spécial du FBI Manuel Johnson. De plus, la dernière fois que le signalement du criminel a été donné, c’était justement à Salt Lake City en 2008. Utilisant sans doute un pseudonyme, Jason Brown, qui a déjà participé à différents types de fraudes avant son braquage, «pourrait avoir profité des gens», ajoutent les autorités américaines qui offrent une récompense de 100.000 dollars (environ 77.000 euros) pour toute information conduisant à son arrestation.