Israël: Le vote interne au Likoud tourne à l'avantage de l'aile droite

Avec Reuters

— 

Le scrutin pour désigner les candidats du Likoud aux élections législatives anticipées du 22 janvier a largement tourné lundi à l'avantage de l'aile droite et du lobby pro-colons. Quelque 100.000 membres du parti conservateur du Premier ministre Benyamin Netanyahou étaient appelés à classer leurs candidats à la Knesset sur une liste.

Sur les quinze premiers, assurés d'être élus ou réélus, figurent nombre de partisans des implantations juives dans les territoires palestiniens. Parmi les grands vainqueurs du scrutin, on compte l'ancien général Moshe Yaalon, actuellement ministre des Affaires stratégiques, qui pourrait succéder à Ehoud Barak, plus modéré, au poste de ministre de la Défense.

En revanche, certains proches du chef du gouvernement ont été écartés, comme Dan Meridor, Benjamin Begin, fils de l'ancien Premier ministre Menachem Begin, ou Avraham Dichter. «Avec de tels extrémistes, Netanyahou pourrait avoir des problèmes», a estimé Roni Milo, un ancien ministre Likoud, dans une interview vidéo sur le site d'actualité Ynet. L'ancien général Shaul Mofaz, chef du parti centriste Kadima et ancien du Likoud, a jugé que le parti de droite «avait perdu sa voie et penchait vers les marges extrêmes de l'échiquier politique».