La Tunisie et la Libye attendent pour reconnaître la Coalition syrienne

Reuters

— 

La Tunisie et la Libye sont convenues d'attendre pour reconnaître la Coalition nationale syrienne, qui vient de voir le jour au Qatar et rassemble la majeure partie des adversaires du régime du président Bachar al Assad, a annoncé jeudi le président tunisien Moncef Marzouki.

«Nous sommes convenus avec la Libye d'attendre avant de reconnaître (la Coalition nationale). Il nous faut avoir une idée plus précise de la représentativité de cet organe», a-t-il confié à la presse lors d'une conférence de presse avec Mohamed Magarief, président du Congrès général national (CGN), le Parlement libyen.

Il y a une semaine, la France a pris l'initiative de reconnaître la Coalition comme seule représentante légitime du peuple syrien. Seuls les Etats arabes du Golfe, la Turquie et la Grande-Bretagne ont pris pour le moment pareille mesure. Comme les Etats-Unis, l'Union européenne s'abstient pour l'instant de déclarer cette coalition seule représentante légitime de la Syrie.