Côte d’Ivoire: La femme de Laurent Gbabgo accusée de crimes contre l'humanité

Avec Sipa

— 

La Cour pénale internationale (CPI) a rendu public jeudi un mandat d'arrêt délivré contre la femme de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo pour meurtres, viols et persécutions. Il s'agit de la première femme accusée par cette instance pénale internationale depuis dix ans.

La CPI a délivré un mandat d'arrêt le 29 février visant Simone Gbago pour crimes contre l'humanité.

Son mari, Laurent Gbagbo, qui fait l'objet d'accusations similaires, se trouve actuellement détenu à la Haye. Il avait refusé de céder le pouvoir à Alassane Ouattara après sa défaite à la présidentielle en 2010, déclenchant plus de six mois d'affrontements entre les partisans des deux hommes, durant lesquels près de 3.000 personnes ont été tuées. L'ancien président ivoirien a été arrêté en avril 2011.