Mohamed Morsi révoque le procureur général d'Egypte

Reuters

— 

Le président égyptien Mohamed Morsi a limogé jeudi le procureur général d'Egypte et ordonné la tenue d'un procès en appel de fonctionnaires de l'ancien régime impliqués dans la mort de manifestants lors de la «révolution du Nil» dont l'acquittement en première instance a soulevé un tollé le mois dernier.

Le procureur Abdel Maguid Mahmoud, accusé d'avoir minimisé les charges lors de ce procès, s'était opposé en octobre à sa mutation comme ambassadeur auprès du Vatican, première tentative du président égyptien visant à l'écarter de ses fonctions.

Procès en appel

Il a été relevé de ses fonctions jeudi et remplacé par Talat Abdallah, a précisé le porte-parole de Mohamed Morsi.

Le président, issu de la mouvance islamiste des Frères musulmans, a parallèlement ordonné un procès en appel pour la vingtaine de responsables du régime Moubarak qui étaient poursuivis pour avoir ordonné une charge de dromadaires contre les révolutionnaires de la place Tahrir, le 2 février 2011.

Il a également publié un décret empêchant la dissolution de l'assemblée constituante.