Treize morts dans un attentat-suicide au Pakistan

Reuters

— 

Un attentat-suicide à la bombe a fait treize morts parmi une procession chiite dans la ville pakistanaise de Rawalpindi mercredi soir, à la veille d'une visite des dirigeants de l'Egypte, de l'Iran et d'autres pays en voie de développement.

La police a fait état de huit tués, mais plusieurs chaînes locales de télévision ont élevé le bilan à 13 morts. Vingt-cinq personnes ont été blessées, dont des enfants.

L'attaque est survenue près d'une mosquée, quelques heures après l'explosion de deux bombes près d'un rassemblement chiite dans la capitale économique, Karachi, qui ont fait cinq morts.

Pas encore de revendication

L'attentat n'a pas encore été revendiqué mais semble s'inscrire dans une série d'attaques intensifiée depuis plusieurs mois au Pakistan par des groupes sunnites extrémistes.

Le Pakistan accueille jeudi un sommet auquel doivent participer l'Iran, l'Egypte, la Turquie, l'Indonésie, la Malaisie, le Nigeria et le Bangladesh.

Islamabad craint des violences lors du prochain week-end qui doit marquer le point culminant des célébrations chiites du Mouharram, le premier mois du calendrier musulman. Environ 50.000 personnes sont attendues samedi lors d'une procession dans les rues de la capitale.