RDC: L'avancée des rebelles du M23 menace

MONDE Ils veulent «libérer» l'ensemble du pays...

— 

Les rebelles du M23, qui ont pris mardi le contrôle de la ville de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), ont annoncé leur intention de « libérer » l'ensemble du pays en se rendant à Bukavu avant de marcher sur la capitale, Kinshasa. « Ils veulent libérer qui et quoi ? Ils vont tuer et bombarder la ville, en toute impunité, s'indigne Elodie Ntamuzinda, présidente de la société civile de Bukavu. La population vit sous psychose. C'est la mort qui nous attend. On nous dit de fuir. Mais où ? Le danger est partout ! », explique-t-elle à 20 Minutes. Le M23, qui tient son nom des accords de paix du 23 mars 2009 prévoyant l'intégration des rebelles dans l'armée, a pris les armes en avril, accusant le président de la RDC, Joseph Kabila, de ne pas avoir respecté les termes de ce pacte. L'ONU a condamné mardi la prise de Goma par le M23, et envisage de nouvelles sanctions contre ses dirigeants. La France dénonce « un conflit tragique, humanitaire, où les femmes sont devenues des butins de guerre, un champ de bataille où on les massacre et viole à satiété ».F. V.