Un attentat dans un bus secoue Tel-Aviv

— 

L'explosion survenue mercredi à Tel-Aviv a fait 24 blessés, selon la police.
L'explosion survenue mercredi à Tel-Aviv a fait 24 blessés, selon la police. — Photos : Vincent Wartner/20 Minutes

Quand Chen sort de l'hôpital, elle est encore déboussolée. « Il y a eu un énorme boom et beaucoup de fumée », indique-t-elle simplement. La jeune femme, blessée légèrement à la mâchoire par des éclats de verre, repart rapidement avec sa mère, incapable de s'étendre davantage sur les circonstances de l'explosion survenue mercredi dans un bus de la ligne 147 à Tel-Aviv (Israël). Selon un bilan de la police, vingt-quatre personnes ont été blessées, dont trois graves qui ont été opérés.

Un bagage abandonné
L'explosion a eu lieu en fin de matinée, non loin du ministère de la Défense dans le quartier d'affaires de la capitale économique de l'Etat hébreu, sur une route très empruntée. Le dernier attentat dans la capitale économique remonte à avril 2006. Onze Israéliens avaient alors été tués devant un restaurant de la gare routière. « Au vu des blessures des patients, c'était cette fois-ci une petite bombe », a indiqué à 20 Minutes le Dr Halpern Pinchas, directeur des services d'urgence de l'hôpital Ishirov. Des usagers de ce véhicule ont rapporté aux policiers qu'un individu aurait laissé « un bagage » sous un siège avant de descendre à un arrêt. Selon la presse israélienne, deux individus étaient mercredi activement recherchés, la police excluant l'hypothèse d'un kamikaze.
« J'espère simplement que ce n'est pas le début d'une nouvelle période d'attentats en série dans notre pays. Ces derniers jours, les gens sont restés chez eux à Tel-Aviv. Ça ne va pas aller en s'arrangeant », avance Sara, la trentaine. Toute la journée, un hélicoptère a tourné dans le ciel de la ville. « La sécurité est toujours renforcée ici. Mais nous allons être encore plus vigilants », a indiqué à 20 Minutes un porte-parole de la police israélienne. L'Elysée a condamné « avec la plus grande fermeté [cet] attentat ». Et de leur côté, les Etats-Unis ont proposé leur soutien à l'Etat hébreu pour « retrouver » les auteurs de l'explosion.William Molinié