Doutes sur l’odyssée de trois pêcheurs mexicains

— 

Les naufragés ont mis pied dans la capitale des îles Marshall, Majuro, mardi matin (lundi GMT). Tout sourire et habillés de frais, leur allure contrastait avec l'apparence émaciée et les haillons avec lesquels ils avaient été découverts il y a deux semaines.
Les naufragés ont mis pied dans la capitale des îles Marshall, Majuro, mardi matin (lundi GMT). Tout sourire et habillés de frais, leur allure contrastait avec l'apparence émaciée et les haillons avec lesquels ils avaient été découverts il y a deux semaines. — Suzanne Murphy AFP

Pendant plus de neuf mois, ils ont dérivé dans le Pacifique sur leur petit bateau de pêche au requin, se
nourrissant de mouettes, de poissons crus, et buvant
de l’eau de pluie. Trois pêcheurs mexicains « miraculés » – leurs deux compagnons ayant péri en mer – recueillis le 9 août par un thonier taïwanais ont accosté avant-hier aux îles Marshall et devaient repartir hier vers le Mexique. Ils assurent avoir dérivé depuis
le 28 octobre 2005 quand leur embarcation, de moins de neuf mètres de long sur trois de large et sans abri,
a manqué de carburant. Ils se sont alors nourris comme ils pouvaient, démentant s’être livré au cannibalisme sur les deux autres marins décédés
pendant leur odyssée. Une histoire qui suscite bien des questions. « Leur santé était nettement meilleure que ce à quoi nous nous attendions. Cela suscite des soupçons », a notamment déclaré hier le préfet de police des îles Marshall. Une enquête devrait être ouverte.