UE: La Commission européenne remet le couvert sur les quotas de femmes dans les conseils d'administration

C.C. avec Sipa
— 

Revirement pour la Commission européenne? Alors qu'elle semblait avoir renoncé mardi à cette idée devant l'opposition de nombreux pays et entreprises, la vice-présidente de l'institution Viviane Reding a précisé ce mercredi que l'objectif à atteindre était toujours d'au moins 40% de femmes dans les conseils d'administration des plus grandes entreprises européennes cotées en bourse d'ici à 2020, et d'ici à 2018 pour les entreprises publiques.

D'ici à 2016, les entreprises ayant moins de 40% de femmes devront choisir des cadres qualifiées sous peine d'amende, a prévenu Viviane Reding. Chaque pays membre de l'UE déterminera le montant de la sanction, allant des amendes à l'annulation de la nomination d'un membre masculin au conseil d'administration. Aujourd'hui, les femmes représentant moins de 15% des conseils d'administration des grandes entreprise. «C'est un gaspillage de talent», a-t-elle déploré.