Le pape veut relancer la pratique du latin

Avec Reuters
— 

Le pape Benoît XVI a porté ce week-end sur les fonts baptismaux l'Académie pontificale pour les études latines, avec pour objectif de redonner vie à une langue morte en déshérence.

«Pro Dei amore Latinam linguam discite» (Pour l'amour de Dieu, apprenez le latin), proclame le souverain pontife dans son texte introductif, en plaçant ce nouvel organisme sous l'autorité directe du ministère de la Culture du Vatican. Benoît XVI estime que la langue latine est l'objet d'un regain d'intérêt dans le monde et que l'Académie a pour mandat d'exploiter cet engouement.

Dans les séminaires, l'étude des humanités, et notamment du latin, est quelque peu boudée par les futurs prêtres. Ces derniers, juge le pape, tireraient un grand parti d'une meilleure maîtrise de cette langue, qui leur permettrait d'avoir accès directement aux textes anciens. Les tentatives précédentes de relancer la pratique du latin, faites notamment par Jean XXIII en 1962 dans son document «Veterum Sapientia» et par Paul VI en 1976 avec sa revue trimestrielle Latinitas n'ont eu qu'un succès mitigé. Cela n'a pas découragé leur successeur, grand amoureux du latin en fin exégète des textes sacrés, qui a autorisé un retour partiel dans la liturgie d'une langue universelle abandonnée depuis plus de quarante ans lors de la messe.